TGV

Dans le Thalys qui me mène à Paris me revient une phrase de mon ami Piotr, compositeur. Je lui demandais, dans le cadre d'une interview sans importance, de quoi se nourrit son inspiration.

Il m'a répondu (si mon imagination ne contamine pas trop ma mémoire) : « Je suis comme dans un train, le paysage défile devant mes yeux. De temps en temps un objet s'incruste dans ma mémoire plus profondément que les autres. Je ne sais pas pourquoi. À la fin du voyage me reste parfois le matériel nécessaire pour composer. » Regardant ce paysage, cette réponse m'est revenue comme l'image d'un bosquet ou d'un hameau.

avk

Comments are closed.