Un petit pas pour le 9, 10-dithioanthracène

Vous êtes un nanti désabusé en quête de placement et d'amusement? Misez sur les nanotechnologies et vous gagnerez sur les deux tableaux.

Prenez par exemple le 9, 10-dithioanthracène. Et bien, pour citer l'inénarrable Ki-Young Kwnon :

« One-dimensional diffusion of adsorbates is a common feature of anisotropic surfaces such as the (110) and (211) cuts of an fcc crystal. The technologically-relevant lowest energy (111) surfaces of coinage metals have sixfold symmetry in the top layer and, hence, generally allow diffusion of adsorbates along more than one direction. Here, we report on the diffusion of individual 9,10-dithioanthracene (DTA) molecules on Cu(111). DTA adsorbs with the aromatic system lying flat on the substrate and with both sulfur atoms anchored at hollow sites of the substrate. In variable-temperature STM studies, we find that it diffuses exclusively in the direction in which it aromatic moiety happened to adsorb. We neither find rotation of the molecule in the surface plane nor diffusion perpendicular to the aromatic axis of the molecule. We investigated the dynamics of the one-dimensional diffusion of DTA and find an energy barrier of 114 meV. DTA molecules form well-ordered molecular rows. By tempe rature dependent measurements of the spontaneous abstraction of DTA molecules from such row, we could determine that the intermolecular attraction is 40 meV in addition to the diffusion barrier of the isolated molecule. At higher coverage, DTA forms square islands of (3,-1,3,4) symmetry on Cu(111) » [American Physical Society, APS March Meeting, March 21-25, 2005, abstract #V20.009]

Bon, comme vous n'avez jamais pris le temps d'apprendre l'anglais, je vous traduis librement :

« Cette putain de molécule a 3 benzènes posés sur deux atomes de soufre. Lâchée sur un cristal de cuivre, sa forme est telle que lorsqu'un soufre se lie au cuivre, l'autre s'en détache en tordant un peu la molécule... puis s'y recolle et ainsi de suite. Bref, c'est comme ces petits bonshommes en plastique mou qu'on jette sur une fenêtre et qui la dégringolent par adhérences et décollement successifs. Cool, non? »

Ceci dit, ne rêvez pas : ce n'est pas le mouvement perpétuel, l'énergie est pompée à l'agitation thermique. Mais ce serait une insulte à votre intelligence que de vous souligner les applications nanotechnologiques possibles.

Et si lire vous ennuie, dithio a même tourné sa propre petite vidéoqui est en train de reléguer Jackass à un anonymat bien mérité.

avk

Comments are closed.