Le Mépris

Un ami m'a rappelé cette scène dans Le Mépris de Godard : Bardot disparaît dans l'escalier en lançant à Piccoli : « Je ne t'aime plus c'est tout. Il n'y a rien à comprendre. Je ne t'aime plus. » Et Piccoli, de ne pouvoir taire un dernier : « Pourquoi? »

Et je me souviens ensuite de la scène d'ouverture où Bardot s'énumère, nue sur le lit : « Tu aimes mes cuisses? Tu aimes mes fesses? Tu préfères mes seins ou la pointe de mes seins? »

Combien d'escaliers, combien de pourquoi, pour faire prendre leur pleine valeur à des questions insignifiantes?

Comments are closed.