QI et idéologies

C'est comme la marée. De temps à autres, la notion de QI est utilisée pour alimenter des idéologies tristounettes. Il y a quelques années, le discours était du type :

QI => mesure => élitisme => eugénisme => racisme

À quelques exceptions près, tout le monde s'entend bien aujourd'hui pour admettre que QI n'est pas synonyme d'intelligence et qu'il ne mesure avec précision que lui-même. Ainsi que le disait en plaisantant à moitié Binet à un journaliste :

Que mesurent vos tests?
- Le Q.I.
- Et qu'est-ce que le Q.I.?
- Ce que mesurent mes tests.

Cette boutade ne doit pas masquer qu'il existe certaines corrélations statistiques (et non pas individuelles) entre QI et, par exemple, réussite sociale. D'où l'émergence d'un nouveau discours qui, au contraire du premier, n'est pas hostile à la notion de QI. Mais il nous la sert dans un ragoût particulièrement émétique :

Le QI moyen d'une société humaine lui apporte une haute plus-value. Il convient donc de le conserver. Le QI moyen d'autres ethnies est inférieur. Évitons donc les mélanges et fermons les frontières.

Tyler Cohen a publié dans le très intéressant Marginal Revolution un court article suivi de très nombreux commentaires qui donnent un très bon éclairage du problème.

avk

Comments are closed.