Le temps des robots

Bien, cela a pris un peu plus de temps que prévu, mais les robots sont désormais à nos portes, moins médiatisés mais souvent plus intéressants que l'ineffable Asimo. J'en avais déjà évoqué quelques-uns lors d'un message précédent. Voici un petit tour d'horizon actualisé.

Dans la catégorie sauvetage, le plus étrange est sans doute le chenillé Hanuri-RT, puisqu'il ne permet de sauver que les personnes pouvant se tenir accroupies et dotées d'un fameux sens de l'équilibre!

Si un accident vous a complètement immobilisé, autant que vous soyez aussi inconscient car ce pourrait bien être Robokiyu qui vous prendra en charge quel que soit votre position (et qui aurait fait merveille dans le film Soleil Vert).

Un peu moins inquiétant, le Hubo FX-1 chairbot peut transporter un pilote d'une centaine de kilos pilotant à l'aide d'un simple joystick. Si l'idée de base était d'offrir plus d'autonomie qu'un fauteuil roulant, l'armée y voit aussi son intérêt.

Si votre sauvetage réside plus simplement à trouver quelqu'un qui vous serve le thé ou fasse votre vaisselle, Kawada Industries développe une aide ménagère robotique. Etrangement, elle n'a pas été designée comme une illustration de Sorayama mais évoque plutôt une chimère goldorakienne.

L'industrie robotique semble bien reflèter les fantasmes d'une civilisation. En Asie, cela peut s'illustrer de deux façons, lorsqu'il s'agit des enfants. Tout d'abord par Orfo, le robot chaperon coréen. Ensuite, de façon dérangeante, par CB2 (Child-Robot with Biometric Body) qui représente un (monstrueux) enfant de deux ans doté d'expressions faciales et de 200 capteurs tactiles.

Nul doute qu'une collaboration serait profitable avec les concepteurs de Kansei, un robot doté d'un vocalulaire de 430.000 (!) mots capable d'intéragir facialement en fonction du contexte émotionnel du discours.

Tous ces robots sont, à un certain degré, humanoïdes et développés dans une optique utilitaire. En voici un qui sort du rang : Alexitimia est une oeuvre créée par l'artiste argentine Paula Gaetano. Détectant votre sueur, cette chose transpirera par empathie à votre contact.

Mmmmh, Alexitimia!

avk

One thought on “Le temps des robots

  1. Personnellement, je ne crois pas beaucoup aux robots, enfin, a ces formes humanoides.
    Les robots sont déjà partout, c'est eux qui se chargent des indexations sur le réseau internet, et qui répertorient les sites web en fonction de certains mots clefs et algorithme plus ou moins performant par exemple.
    Sur la toile, la difficulté c est de faire la différence entre un robot et un humain, notament dans les inscriptions sur les sites, éviter le spam etc. Un programme prend la décision de savoir si votre message est digne d'intéret ou pas!! ca va loin déjà, ca.

    pourquoi vouloir "humaniser" le robot, lui donner 2 jambes 2 bras et un visage humain? pour palier au manque d'affection et de relation dans nos sociétés ? je crois savoir que le probleme est assez important a ce niveau au japon, mais quoi qu'il en soit, un robot ne résoudra jamais ca.
    le robot n'est pas un substitut a l'affection et la relation humaine, pas plus qu'une console de jeu. le simple fait de savoir que c'est un robot casse la relation selon moi.

    je trouve par contre l'idée d'un exosquelette très bonne, parce qu'elle permet aux handicapés de marcher plus facilement, et pourquoi pas, a un déménageur de faire son boulot sans se casser les reins. et pourquoi pas, de remplacer un soldat sur un champs de bataille, (ca par contre ,c est inévitable on y arrivera)

    apres de multiples essais et diverses formes de locomotions, je croyais que les scientifiques avaient déterminés que la locomotion était la plus efficace et la plus simple avec des roues?
    alors pourquoi s'embeter avec les articulations complexe a l'équilibre incertain et a la rentabilité faible en terme d'énergie/ vitesse ? le robot envoyé sur mars n'a pas de patte que je sache!

    tant qu'a faire un robot pourquoi le faire a notre image? notre cerveau est probablement le plus performant parmis toutes les especes vivantes (et certains plus que d'autre...) mais notre corps, certainement pas.

    sur un plan affectif , meme, une boule de poil serait 100 fois plus attirante affectivement que le monstre blanc sensé ressembler à un enfant (plus haut).
    je vais peut etre dire un truc qui va choquer, mais sur le plan de la beauté, le corp humain n'est pas le plus réussi sur cette terre!
    le corps d'un félin par exemple, est beaucoup plus harmonieux, avec un pelage réparti de facon fluide, contrairement à l'homme.