Lire sous un arbre...

À Wavre, lundi soir, le petit Arnaud, 12 ans, s'est donné la mort dans sa chambre. Surdoué, il était le souffre-douleur de son école.

Aujourd'hui, ses camarades et ses profs se sentent coupables. Hier, tous sont venus en blanc à l'école, en signe de deuil. Mardi matin, en pleurs, les camarades de classe du jeune surdoué ont d'emblée pensé qu'ils portaient une part de responsabilité dans cet acte ultime de désespoir. «Il agaçait les profs, les élèves et était rejeté par tout le monde», raconte ce jeudi dans nos journaux une de ses camarades de classe, effondrée. «Il faut dire qu'il était assez insupportable. On se moquait tout le temps de lui. Il passait ses récrés tout seul, à lire sous un arbre... Aujourd'hui, on se sent tous coupables.»

Info Sud Presse, 6 juin 2007

avk

Comments are closed.