Les Raisonnements fallacieux (5)

E. APPELS A L'ÉMOTION
où l'émotion prévaut sur la raison...

L'appel à l'émotion tente de crédibiliser une proposition sur base des émotions qu'elle suscite. C'est l'un des principaux raisonnements fallacieux. Tout d'abord parce qu'elles offrent une articulation facile du discours raisonné à l'expression des sentiments bruts. Ensuite parce qu'il peut prendre de nombreuses formes.

Elles sont plus délicates à déconstruire car les invalider est souvent pris comme une défiance non seulement au raisonnement invalide, mais aussi à l'émotion qui le sous-tend.


E1. Appel aux conséquences (Argumentum ad consequentiam)

Cette erreur de raisonnement est courante et parfois difficile à identifier. Elle consiste à valider une proposition en fonction du désagrément que son infirmation pourrait apporter.

« Dieu existe : tant de gens on éprouvent la présence » peut se déployer de la façon suivante : « Tant de gens sentent que Dieu existe et intègre cette impression à leur façon de vivre qu'il serait dommage que ce ne soit pas le cas : Dieu existe. »

Le mécanisme est assez proche de la dissonance cognitive par laquelle on est amené à estimer bons les choix coûteux que l'on fait. Si l'on paye cher une voiture d'occasion qui s'avère désastreuse, s'avouer que l'on s'est trompé ajoute un constat pénible à la déception :

« Non seulement c'est une épave, mais je suis en plus un fameux imbécile! »

E2. Le doigt dans l'engrenage (Sunk cost fallacy)

Enchaînement de petites compromissions logiques. La première ne semble pas porter à conséquence pour l'interlocuteur, mais les suivantes ont des implications de plus en plus grandes qu'il est amené à accepter s'il ne veut pas admettre qu'il a eu tort d'accepter la première.

Deux groupes d'étudiants fumeurs. On demande au premier d'arrêter de fumer durant une semaine. On demande au second d'arrêter de fumer un jour et, à la fin de la journée, on leur demande de prolonger l'expérience de six jours. Le taux d'acceptation sera supérieur dans le second groupe.

E3. Appel à la terreur (Argumentum ad metum)

« La lutte contre le terrorisme implique la suppression de certaines libertés civiles. »

E4. La raison du plus fort (Argumentum ad baculum)

Cet argument est généralement classé dans les appels à l'autorité. Pourtant c'est plus à l'émotion qu'il s'adresse de par les menaces qu'il dégage.

« La ligne du Parti est la bonne, et le Goulag attend ceux qui en doutent. »

E5. Appel à la flatterie

« ... parce que vous le valez bien!  »

E6. Appel au ridicule

« Est-ce par votre grand-père ou votre grand-mère que vous descendez du singe?  » (l'évêque d'Oxford à Th. Huxley qui défendait le darwinisme)

E7. Appel à la haine (Argumentum ad odium)

« Ce n'est qu'en votant pour moi que vous aurez une chance de vous débarrasser de ces étrangers. »

E8. Appel à la pitié (argumentum ad misericordiam)

« Je roulais trop vite Monsieur l'agent, mais c'était pour être plus vite auprès de mon pauvre papa mourant. »

E9. Appel à la fierté (Argumentum ad Superbium)

« Seuls les esprits éclairés pourront comprendre notre action... »

E9. Préparer le terrain (Poisoning the well)

Où l'on présente l'information de telle sorte que l'interlocuteur sera plus gêné avec une réponse qu'avec une autre.

« Je crois que je vais acheter cette robe. Comment tu la trouves? »

avk

TABLE DES MATIÈRES

1. Introduction et tromperies verbales

2. Non causa pro causa

3. Appels à l'autorité

4. Arguments ad hominem

5. Appels à l'émotion

6. Digressions

7. Généralisations invalides

8. Erreurs de logique

9. Subjectivismes etc.

SOURCES

Aristotle, De Sophistici Elenchi.

Baillargeon, Normand. Petit Cours d'autodéfense intellectuelle. Ed. Lux: Québec, 2005.

Kelley, David. The Art of Reasoning. W.W. Norton: New York, 1998.

Mill, John Stuart. Système de Logique. Livre 5. Les sophismes, in Système de logique déductive et inductive, Pierre Mardaga éditeur: Bruxelles, 1988.

Schopenhauer, Arthur. The Art of Controversy

www.nizkor.org

wikipedia

Comments are closed.