Les Raisonnements fallacieux (6)

F. DIGRESSIONS (RED HERRING)
où l'on s'égare sur les petits chemins de traverse...

Une digression est un argument détournant la discussion du point original. Ici encore, cette classe est combinable avec d'autres, notamment avec les tromperies ad hominem ou les arguments d'autorité.

F1. La Charge de la preuve (Burden of proof)

Un niveau de rigueur est nécessaire afin de démontrer un argument. Le raisonnement fallacieux consiste à prétendre abusivement que ce niveau n'est pas atteint et à déplacer la discussion sur ce terrain.

F2. Renversement de la charge de la preuve (Negative proof fallacy)

Cette erreur repose sur la difficulté qu'il y a à savoir qui doit apporter la preuve d'une affirmation. Plusieurs cas peuvent se présenter. Lorsque le cadre rhétorique est déterminé par des règles, il faut s'y conformer (parlement, procès, instruction judiciaire...). Lorsque la logique seule doit s'appliquer, la proposition de Carl Sagan est la meilleure voie à suivre : « Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires. »

Dans un cadre strictement scientifique, Karl Popper a démontré qu'une affirmation peut être qualifiée de scientifique à la condition d'être réfutable, c'est-à-dire s'il est possible de consigner une observation ou de mener une expérience qui démontre que l'affirmation est fausse.

« Prouvez-moi que le Monstre du Loch Ness n'existe pas! »

F3. Fausse objection

« Il faut que j'en parle à ma femme... »

F4. Argumentum ad lapidem

Considérer un argument comme absurde sans aucun argument logique.

« C'est mon ami : il ne ferai jamais une chose pareille! »

F5. Hausser la barre (Moving the goal post)

Augmenter en cours d'argumentation les exigences nécessaires à la validation de la conclusion.

« Il me faut un disque dur de 500 Go.
- Celui-ci a une capacité de 750 Go.
- Oui, mais il est cher. »

F6. Snobisme chronologique (Chronological snobbery)

Arguer qu'un argument est faux en vertu du fait qu'un autre argument de la même époque s'est révélé faux lui aussi.

« Vous me dites que la Terre est ronde, mais cette théorie s'est développée à une époque où l'on croyait à la génération spontanée! »

F7. La fausse piste

Introduire un élément totalement étranger à la discussion.

« Peu avant l'accident, j'ai remarqué que le vent se levait. »

F8. Asteraz fallacy

Affirmer qu'une prémisse est exacte parce qu'une autre prémisse l'est.

« Comme vous le savez, 2 x 2 = 4. De même 87 x 93 = 8.000. En conséquence, la somme des deux fait 8.004 »

avk

TABLE DES MATIÈRES

1. Introduction et tromperies verbales

2. Non causa pro causa

3. Appels à l'autorité

4. Arguments ad hominem

5. Appels à l'émotion

6. Digressions

7. Généralisations invalides

8. Erreurs de logique

9. Subjectivismes etc.

SOURCES

Aristotle, De Sophistici Elenchi.

Baillargeon, Normand. Petit Cours d'autodéfense intellectuelle. Ed. Lux: Québec, 2005.

Kelley, David. The Art of Reasoning. W.W. Norton: New York, 1998.

Mill, John Stuart. Système de Logique. Livre 5. Les sophismes, in Système de logique déductive et inductive, Pierre Mardaga éditeur: Bruxelles, 1988.

Schopenhauer, Arthur. The Art of Controversy

www.nizkor.org

wikipedia

Comments are closed.